Windjammers

Ici, il ne faudra pas sauver la terre de « je ne sais quel envahisseur venu de la planète d’en face »(tm) et encore moins de latter des keums a longueur de journée accroché à son pad. Voici enfin un jeu pacifique sur la Neo-Geo et en plus il s’agit d’un jeu de sport : Windjammers. C’est un drôle de pari pour Data East de sortir du cadre des jeux de tir, ou de baston, qui ont fait la réputation de la rolls des consoles mais nous pouvons dire qu’ils s’en sont malgré tout sortis avec les honneurs.

 

Tout d’abord le principe du jeu est archii-simple : une arène, deux joueurs et deux goals de chaque coté de l’écran. L’objectif: lancer le disque (ou « frisbee ») hors de portée de votre adversaire (dans son but pour ceux qui n’ont pas compris…). Tout ceci serait bien trop facile si le goal n’était pas lui-même décomposé en trois parties, qui, suivant par laquelle le disc entrera, donneront 3 ou 5 pts au joueur. Le vainqueur de la manche est celui qui marque (ou dépasse) le premier 12 points. Attention, le temps n’est limité qu’à 30 secondes ! Le match se déroule en deux manches gagnantes et s’il y a égalité, le combat se termine par un système de mort subbite (« Sudden Death » dans une certaine langue parlée outre-Atlantique).

Le jeu peut se jouer seul (et il se termine alors rapidement au bout de 6 matchs…) ou mieux : à 2. Et c’est là que réside le point fort de WindJammers : le jeu a deux est vraiment très prennat ! En effet un joueur humain fait bien plus d’erreurs que l’ordinateur et c’est beaucoup plus fun de mettre la patée à son pote Robert !
Je précise aussi que vous aurez le choix entre 6 sportifs défendant leur propre nation (Merde y’a pas le pays champion du monde de foot 98). Votre choix s’effectuera en fonction de leur rapidité de déplacement et leur force à lancer le disque. Mieux vaut prendre un perso équilibré ou alors être un dieu du pad (re-merde y’a pas Zidane!)
Ce test ne serait pas complet si je ne vous disais pas que chaque perso peut effectuer 2 « super pouvoirs » de façon à rendre l’adversaire aussi paumé que ma grand-mêre devant une Playstation. Vous vous affronterez dans 6 arènes plus étranges les unes que les autres (avec des filets traîtres modifiant la trajectoire du disque). Enfin il faut aussi signaler la présence, fort sympathique, de deux bonus stage très original pour vous défouler entre deux adversaires (Le chien sur la plage et le Bowling).

Coté réalisation, l’animation des persos est parfaite, les musiques sont bonnes. Quant aux graphiques, ils auraient pu être meilleurs mais le fun est bien au rendez vous. Sinon avec un peu d’entrainement vous finirez le mode « difficile » en 20 minutes.

Le jeu ultime de sport si vous êtes deux !

Be Sociable, Share!