Megaman 5

Fidèle à son habitude, Megaman nous joue la carte du changement dans la continuité. Certes, la série gagne en qualité, mais le manque de renouvellement commence à se faire cruellement ressentir.

Si vous n’avez jamais joué à Megaman et que vous aimezles bons jeux d’action, Megaman 5 aura toutes les chances de vous ravir. Le seul problème, c’est qu’à peu de choses près, je pourrais tout autant vous conseiller (au hasard) n’importe lequel des épisodes de cette série mythique. Car avec Megaman, Capcom prend un minimum de risques. Comme toujours, le jeu se divise en deux grandes
parties. Dans la première, vous vous lancez à l’assaut de huit niveaux truffés de pièges, de plates-formes et de robots belliqueux dirigés par un certain Photoman. Au bout de chacun de ces niveaux, se trouve un boss. Le but est de vaincre les huit boss pour vous emparer de leurs pouvoirs respectifs. Cette première mission réussie, il vous faudra ensuite partir à l’attaque du château de Photoman.

NE CHANGEZ RIEN!

Si l’esprit, l’ambiance et le système de fonctionnement du jeu ne varient guère, Megaman 5 offre tout de même certaines nouveautés aux fans acharnés de la série. Car c’est surtout pour eux que Capcom décline

ainsi l’un de ses héros phares. Megaman glissait sur le sol ? Il peut ici poursuivre ses glissades tout en administrant à ses adversaires un coup de pied meurtrier. Le petit défenseur de l’humanité pilotait toutes sortes de plates-formes et de robots géants ? Il conduit maintenant un hors-bord en évitant des tas de monstres marins. De nombreuses idées qui, associées à un concentré d’action pure, font de ce soft ce qu’il reste malgré tout : un jeu de plateforme de qualité.

Les modes ont beau changer et les jeux évoluer, un Megaman sera toujours un Megaman. Sans surprise. Une valeur sûre en ces temps de crise ?

Changement et continuité

Megaman est une série tout ce qu’il y a de plus stable. Si les jeux vidéo étaient cotés en bourse, les courtiers proposeraient du Megaman à leurs clients timides… « Si, si, Monsieur, prenez du Megaman… voilà une action dans laquelle investir en temps de crise… » Car Megaman est le type même du jeu qui se contente de n’évoluer que dans les détails. Les options ? Elles sont similaires depuis le numéro un de la série. Le scénario ? Tout juste si les notices appuient le fait que Megaman est un peu plus intelligent qu’au début de ses aventures… Le style de jeu ? Des plates-formes pour l’agilité, de l’action pour l’adrénaline. Rien d’autre ne vient perturber une série qui se la coule douce. Alors que la plupart s’essoufflent en voulant innover (Batman et Tortues Ninja sur NES…), le sigle Megaman réussit le tour de force d’être associé au mot qualité.

 

Graphisme     : ★★★★☆ 80%
Animation      : ★★★★☆ 78%
Son                 : ★★★★☆ 78%
Jouabilité       : ★★★★☆ 82%
Player Fun     : ★★★★☆ 83%
Note Globale : ★★★★☆ 80%

Difficulté bien dosée, Durée de vie suffisante.

Article rédigé par Matt dans Player One n°43 (juin 1994)

Be Sociable, Share!